♦ Accueil
 ♦ Actualités
 ♦ Anniversaire
 ♦ Bébé
 ♦ Bricolages
 ♦ Coloriages
 ♦ Comptines
 ♦ Ecole
 ♦ Enseignants
 ♦ Fêtes
 ♦ Histoires
 ♦ Jeux
 ♦ Jouets
 ♦ Lectures
 ♦ Maternelles
 ♦ Parents
 ♦ Paroles de chansons
 ♦ Recettes de cuisine
 ♦ Photos
 ♦ Forum
 ♦ Contact
.
Google
» Paroles de chansons » Mois » Mai

CHERE ELISE

 

Ré                   Sol                     Ré

Avec quoi fait-il chercher l'eau ?

               La                    Ré

Chère Elise, chère Elise,

                       Sol                     Ré

Avec quoi faut-il chercher l'eau ?

                  La                               Ré

Avec un seau, mon cher Eugène,

                 La                      Ré

Cher Eugène, avec un seau.

 

Mais le seau, il est percé,

Chère Elise, chère Elise,

Mais le seau, il est percé,

Faut le boucher, mon cher Eugène,

Cher Eugène, faut le boucher.

 

Avec quoi faut-il le boucher ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il le boucher ?

Avec d'la paille, mon cher Eugène,

Cher Eugène, avec d'la paille.

 

Mais la paille n'est pas coupée,

Chère Elise, chère Elise,

Mais la paille n'est pas coupée,

Faut la couper, mon cher Eugène,

Cher Eugène, faut la couper.

 

Avec quoi faut-il la couper ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il la couper ?

Avec une faux, mon cher Eugène,

Cher Eugène, avec une faux.

Mais la faux n'est pas affutée,

Chère Elise, chère Elise,

Mais la faux n'est pas affutée,

Faut l'affuter, mon cher Eugène,

Cher Eugène faut l'affuter.

Avec quoi faut-il l'affuter ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il l'affuter ?

Avec une pierre, mon cher Eugène,

Cher Eugène, avec une pierre.

Mais la pierre n'est pas mouillée,

Chère Elise, chère Elise,

Mais la pierre n'est pas mouillée.

Faut la mouiller, mon cher Eugène,

Cher Eugène, faut la mouiller.

 

Avec quoi faut-il la mouiller ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il la mouiller ?

Avec de l'eau, mon cher Eugène,

Cher Eugène, avec de l'eau.

Avec quoi faut-il chercher l'eau ?

Chère Elise, chère Elise,

Avec quoi faut-il chercher l'eau ?

 

         

CADET-ROUSSELLE

 

Sol                                              Mim (Lam Ré)

Cadet-Rousselle a trois maisons (bis)

                    Sol                       Mim (Lam Ré)

Qui n'ont ni poutres ni chevrons, (bis)

Ré                  Lam                    Ré

C'est pour loger les hirondelles,

Ré                Lam                             Ré

Que direz-vous d'Cadet-Rousselle? 

Sol             Do                     Ré

Ah ! ah ! ah! mais vraiment,

Do                  Lam           Ré         Sol

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois habits, (bis)

Deux jaunes et l'autre en papier gris, (bis)

Il met celui-là quand il gèle,

Ou quand il pleut et quand il grêle.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois beaux yeux, (bis)

L'un regarde à Caen, l'autre à Bayeux,

Comme il n'a pas la vue bien nette,

La troisième, c'est sa lorgnette.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois garçons, (bis)

L'un est voleur, l'autre est fripon, (bis)

Le troisième est un peu ficelle,

Il ressemble à Cadet-Rousselle.

Ah ! ah ! ah! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois gros chiens, (bis)

L'un court au lièvre, l'autre au lapin, (bis)

L'troisièm' s'enfuit quand on l'appelle,

Comm' le chien de Jean-de-Nivelle.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois deniers, (bis)

C'est pour payer ses créanciers, (bis)

Quand il a montré ses ressources,

Il les remet dedans sa bourse.

Ah ! ah !ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle ne mourra pas (bis)

Car avant de sauter le pas, (bis)

On dit qu'il apprend l'orthographe

Pour fair' lui-même son épithaphe

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

         

AH ! VOUS DIRAIS-JE MAMAN ?

 

Ah ! vous dirais-je maman

Ce qui cause mon tourment ?

Papa veut que je raisonne

Comme une grande personne

Moi je dis que les bonbons

Valent mieux que la raison.

 

         

AU ZOO

 

Le crocodile,

Fume sa pipe,

Et le serpent

S'lave les dents.

 

L'énorme lion,

Mange des bonbons,

Et l'autruche,

Boit à la cruche.

 

Dans ce zoo,

Tout est très beau,

Même le chameau

Qu'est très gros,

L'éléphant,

Est très marrant.

 

La belle girafe,

Elle se coiffe,

Et le guépard,

Se lève tard,

Et l'Otarie,

Elle me sourit,

Tous les dimanches,

Au zoo !

 

(Sur l'air de : petit papa noël...)

 

         

AH ! VOUS DIRAI-JE MAMAN

 

Ah ! vous dirai-je, maman,

Ce qui cause mon tourment.

Papa veut que je raisonne.

Comme une grande personne.

Moi, je dis que les bonbons

Valent mieux que les leçons.

Ah ! vous dirai-je, maman,

Ce qui cause mon tourment.

Il faut que j'apprenne à lire,

Réciter, compter, écrire.

Moi, je dis que les chansons,

Valent mieux que les leçons.

 

         

UN CROCODILE S'EN ALLANT

A LA GUERRE

 

Un crocodile, s'en allant à la guerre,

Disait adieu à ses petits enfants,

Traînant la queue, la queue,

Dans la poussière,

Il s'en allait combattre les éléphants.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

Il fredonnait,

Une marche militaire,

Dont il mâchait,

Les mots à grosses dents.

Quand il ouvrait,

La gueule tout entière,

On croyait voir

Ses ennemis dedans.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

Il agitait sa grand'

Queue à l'arrière,

Comm' s'il était

D'avance triomphant.

Les animaux devant,

Sa mine altière,

Dans les forêts,

S'enfuyaient

Tout tremblants.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

Un éléphant parut,

Et sur la terre,

Se prépara,

Un combat de géants.

Mais près de là,

Courait une rivière,

Le crocodil' s'y jeta,

Subitement.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

Et tout rempli,

D'une crainte salutaire,

S'en retourna vers

Ses petits enfants.

Notre éléphant,

D'une trompe plus fière,

Voulut alors,

Accompagner ce chant.

 

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

N'en parlons plus !

Ah ! les crocrocro, les crocrocro,

Les crocrodiles,

Sur les bords du Nil,

Ils sont partis,

Tout est fini.

 

 

         

UN PETIT COCHON

 

Un petit cochon,

Pendu au plafond,

Tirez-lui la queue,

Il pondra des oeufs.

Combien en voulez-vous ?

 

 

         

LA PETITE POULE GRISE

 

C'était une petite poule grise,

Qui allait pondre dans l'église.

Pondait un petit coco,

Que l'enfant mangeait tout chaud.

 

C'était une petite poule noire,

Qui allait pondre dans l'armoire,

Pondait un petit coco,

Que l'enfant mangeait tout chaud.

 

C'était une petite poule blanche,

Qui allait pondre dans la grange,

Pondait un petit coco,

Que l'enfant mangeait tout chaud.

 

C'était une petite poule rousse,

Qui allait pondre dans la mousse,

Pondait un petit coco,

Que l'enfant mangeait tout chaud.

 

C'était une petite poule brune,

Qui allait pondre dans la lune,

Pondait un petit coco,

Que l'enfant mangeait tout chaud.

 

         

DANS MA BASSE COUR

 

Dans ma basse-cour il y a,

Des poules, des dindons, des oies,

Il y a même des canards,

Qui barbotent dans la mare.

Cot, cot, cot, codec,

Cot, cot, cot, codec,

Cot, cot, cot, codec,

Rock n' roll des gallinacés Yeh !

 

         

GENTIL COQUELICOT

 

J'ai descendu dans mon jardin, (bis)

Pour y cueillir du romarin.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Pour y cueillir du romarin, (bis)

J'n'en avais pas cueilli trois brins.

Gentil coquelicot mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

J'n'en avais pas cueilli trois brins, (bis)

Qu'un rossignol vint sur ma main.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Qu'un rossignol vint sur ma main, (bis)

Il me dit trois mots en latin.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Il me dit trois mots en latin, (bis)

Que les hommes ne valent rien.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Que les hommes ne valent rien, (bis)

Et les garçons encor bien moins.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Et les garçons encor bien moins, (bis)

Des dames, il ne me dit rien.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

Des dames, il ne me dit rien, (bis)

Mais des demoiselles beaucoup de bien.

Gentil coquelicot, mesdames,

Gentil coquelicot nouveau.

 

         

AUPRES DE MA BLONDE

 

Dans les jardins d'mon père,

Les lilas sont fleuris. (bis)

Tous les oiseaux du monde,

Viennent y faire leurs nids.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Tous les oiseaux du monde,

Viennet y faire leurs nids. (bis)

La caille, la tourterelle,

Et la jolie perdrix.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

La caille, la tourterelle,

Et la jolie perdrix. (bis)

Et ma jolie colombe,

Qui chante jour et nuit.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Et ma jolie colombe,

Qui chante jour et nuit. (bis)

Qui chante pour les filles.

Qui n'ont pas de mari.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Qui chante pour les filles,

Qui n'ont pas de mari. (bis)

Pour moi ne chante guère,

Car j'en ai un joli.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Pour moi ne chante guère,

Car j'en ai un joli. (bis)

Dites-nous donc, la belle,

Où donc est votre mari ?

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Dites-nous donc la belle,

Où donc est votre mari ? (bis)

Il est dans la Hollande,

Les hollandais l'ont pris.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Il est dans la Hollande,

Les Hollandais l'ont pris. (bis)

Que donneriez-vous, belle,

Pour revoir votre mari ?

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Que donneriez-vous, belle,

Pour revoir votre mari ? (bis)

Je donnerai Versailles,

Paris et Saint-Denis.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

Je donnerai Versailles,

Paris et Saint-Denis. (Bis)

Les tours de Notre-Dame,

Et l'clocher d' mon pays.

 

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon, fait bon, fait bon,

Auprès de ma blonde,

Qu'il fait bon dormir.

 

         

MAMAN LES PETITS AVIONS

 

Maman, les petits avions,

Qui vont en l'air,

Ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta,

S'ils n'en avaient pas,

Ils ne voleraient pas.

Maman, les gros camions,

Qui vont sur terre,

Ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta,

S'ils n'en avaient pas,

Ils ne rouleraient pas.

 

         

COCCINELLE DEMOISELLE

 

Coccinelle demoiselle,

Bête à bon dieu,

Coccinelle demoiselle,

Vole jusqu'aux cieux.

Petit point rouge,

Elle bouge,

Petit point blanc,

Elle attend,

Petit point noir,

Coccinelle au revoir.

 

         

AH ! VOUS DIRAI-JE MAMAN

 

Ah ! vous dirai-je, maman,

Ce qui cause mon tourment.

Papa veut que je raisonne.

Comme une grande personne.

Moi, je dis que les bonbons

Valent mieux que la raison.

 

         

VIVE LA ROSE ET LE LILAS

 

Mon ami me délaisse,

Ô gai, vive la rose.

Je ne sais pas pourquoi,

Vive la rose et le lilas.

Je ne sais pas pourquoi,

Vive la rose et le lilas.

Il va t'en voir une autre,

Ô gai, vive la rose (bis)

Qui est plus riche que moi,

Vive la rose et le lilas (bis).

On dit qu'elle est très belle,(bis)

Je ne le nierai pas (bis)

On dit qu'elle est malade (bis)

Peut-être elle en mourra (bis)

Mardi reviendra me voir (bis)

Et je n'en voudrai pas. (bis)

 

         

L'HIRONDELLE

 

Qu'est-ce qu'elle a donc fait,

La petite hirondelle,

Elle nous a volé,

Trois petits sacs de blé.

Nous la rattraperons,

La petite hirondelle,

Et nous lui donnerons,

Trois petits coups de bâtons,

La, la, la...

 

         


Lundi 22 Juillet 2019


Accueil | Actualités | Anniversaire | Bébé | Bricolages | Coloriages | Comptines | Ecole | Enseignants | Fêtes | Histoires | Jeux | Jouets | Lectures | Maternelles | Parents | Paroles de chansons | Recettes de cuisine | Photos | Forum

0-5ans.com © 2005