♦ Accueil
 ♦ Actualités
 ♦ Anniversaire
 ♦ Bébé
 ♦ Bricolages
 ♦ Coloriages
 ♦ Comptines
 ♦ Ecole
 ♦ Enseignants
 ♦ Fêtes
 ♦ Histoires
 ♦ Jeux
 ♦ Jouets
 ♦ Lectures
 ♦ Maternelles
 ♦ Parents
 ♦ Paroles de chansons
 ♦ Recettes de cuisine
 ♦ Photos
 ♦ Forum
 ♦ Contact
.
Google

IL ETAIT UN PETIT NAVIRE

 

Il était un petit navire (bis)

Qui n'avait ja ja jamais navigué (bis)

Ohé ! Ohé !

 

Refrain :

Ohé ! Ohé ! Matelot !

Matelot navigue sur les flots (bis)

 

Il partit pour un long voyage (bis)

Sur la mer Mé Mé Méditerranée (bis)

Ohé ! Ohé !

 

Au bout de cinq à six semaines (bis)

Les vivres vin, vin, vinrent à manquer (bis)

Ohé ! Ohé !

 

On tira z'à la courte paille (bis)

Pour savoir qui, qui, qui serait mangé (bis)

Ohé ! Ohé !

 

Le sort tomba sur le plus jeune (bis)

C'est donc lui qui, qui, qui fut désigné (bis)

Ohé ! Ohé !

 

On cherche alors à quelle sauce (bis)

Le pauvre enfant fant, fant, serait mangé (bis)

Ohé ! Ohé !

 

Il fait au ciel une prière (bis)

Interrogeant geant, geant, l'immensité (bis)

Ohé ! Ohé !

 

Mais regardant la mer entière (bis)

Il vit des flots flots flots de tous côtés (bis)

Ohé ! Ohé !

 

Au même instant un vrai miracle (bis)

Pour l'enfant fut fut fut réalisé (bis)

Ohé ! Ohé !

 

Des p'tits poissons dans le navire (bis)

Sautèrent bien bien bientôt par milliers (bis)

Ohé ! Ohé !

 

On les prit on les mit à frire (bis)

Le jeune mou mou mousse fut sauvé (bis)

Ohé ! Ohé !

 

Si cette histoire vous amuse (bis)

Nous pouvons la la recommencer (bis)

Ohé ! Ohé !

 

         

LA SAMARITAINE

 

La samaritaine, taine, taine,

Va à la fontaine, taine, taine,

Pour chercher de l'eau, l'eau, l'eau.

Dans son petit seau, seau, seau,

Son pied a buté, té, té,

Le seau est tombé, bé, bé.

L'eau s'est renversée.

La samaritaine, taine, taine.

 

         

MON BEAU SAPIN

 

Mon beau sapin,
Roi des forêts,
Que j'aime ta verdure !
Quand par l'hiver,
Bois et guérets,
Sont dépouillés,
De leurs attraits.
Mon beau sapin,
Roi des forêts,
Tu gardes ta parure.

Toi que Noël
Planta chez nous
Tout brillant de lumière,
Joli sapin,
Comme ils sont doux,
Et tes bonbons,
Et tes joujoux,
Toi que Noël,
Planta chez nous,
A cet  anniversaire.

 

         

UNE SOURIS VERTE

 

Une souris verte,

Qui courait dans l'herbe,

Je l'attrape par la queue,

Je la montre à ces messieurs,

Ces messieurs me disent,

Trempez-la dans l'huile,

Trempez-la dans l'eau,

Ca fera un escargot tout chaud.

Je la mets dans mon chaapeau,

Elle me dit qu'il fait trop chaud !

Je la mets dans mon tiroir,

Elle me dit qu'il fait trop noir !

Je la mets dans ma culotte,

Elle me fait trois petites crottes !

Je la mets dans ma chemise,

Elle me fait trois petites bises.

 

         

J'AI DU BON TABAC

 

J'ai du bon tabac,

Dans ma tabatière.

J'ai du bon tabac,

Tu n'en auras pas.

J'en ai du fin,

Et du bien râpé.

Mais ce n'est pas pour ton fichu nez.

J'ai du bon tabac,

Dans ma tabatière,

J'ai du bon tabac,

Tu n'en auras pas.

 

         

TROIS JEUNES TAMBOURS

 

Sol

Trois jeunes tambours

                                   Ré      (Ré Ré7)

S'en revenaient de guerre (bis)

             Sol

Et ri, et ran,

                 

Ranpataplan,

        Sol                      Ré7    Sol

S'en revenaient de guerre.

 

Le plus jeune a

Dans sa bouche une rose (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Dans sa bouche une rose.

 

La fille du roi

Etait à sa fenêtre (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Etait à sa fenêtre.

 

Joli tambour,

Donnez-moi votre rose (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Donnez-moi votre rose.

 

Fille du roi,

Donnez-moi votre coeur (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Donnez-moi votre coeur.

 

Joli tambour,

Demandez-le à mon père (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

D'mandez-le à mon père.

 

Sire le roi,

Donnez-moi votre fille (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Donnez-moi votre fille.

 

Joli tambour,

Tu n'es pas assez riche (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Tu n'es pas asssez riche.

 

J'ai trois vaisseaux

Dessus la mer qui brille (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Dessus la mer qui brille.

 

L'un chargé d'or,

L'autre de pierreries (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

L'autre de pierreries.

 

Et le troisième

Pour promener ma mie (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Pour promener ma mie.

 

Joli tambour,

Tu auras donc ma fille (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Tu auras donc ma fille.

 

Sire le roi,

Je vous en remercie (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Je vous en remercie.

 

Dans mon pays

Y en a de plus jolies (bis)

Et ri, et ran,

Ranpataplan,

Y en a de plus jolies.

 

         

CADET-ROUSSELLE

 

Sol                                              Mim (Lam Ré)

Cadet-Rousselle a trois maisons (bis)

                    Sol                       Mim (Lam Ré)

Qui n'ont ni poutres ni chevrons, (bis)

Ré                  Lam                    Ré

C'est pour loger les hirondelles,

Ré                Lam                             Ré

Que direz-vous d'Cadet-Rousselle? 

Sol             Do                     Ré

Ah ! ah ! ah! mais vraiment,

Do                  Lam           Ré         Sol

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois habits, (bis)

Deux jaunes et l'autre en papier gris, (bis)

Il met celui-là quand il gèle,

Ou quand il pleut et quand il grêle.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois beaux yeux, (bis)

L'un regarde à Caen, l'autre à Bayeux,

Comme il n'a pas la vue bien nette,

La troisième, c'est sa lorgnette.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois garçons, (bis)

L'un est voleur, l'autre est fripon, (bis)

Le troisième est un peu ficelle,

Il ressemble à Cadet-Rousselle.

Ah ! ah ! ah! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois gros chiens, (bis)

L'un court au lièvre, l'autre au lapin, (bis)

L'troisièm' s'enfuit quand on l'appelle,

Comm' le chien de Jean-de-Nivelle.

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle a trois deniers, (bis)

C'est pour payer ses créanciers, (bis)

Quand il a montré ses ressources,

Il les remet dedans sa bourse.

Ah ! ah !ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

Cadet-Rousselle ne mourra pas (bis)

Car avant de sauter le pas, (bis)

On dit qu'il apprend l'orthographe

Pour fair' lui-même son épithaphe

Ah ! ah ! ah ! mais vraiment,

Cadet-Rousselle est bon enfant.

 

         

LE ROI DAGOBERT

 

Le bon roi Dagobert,

A mis sa culotte à l'envers.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre majesté,

Est mal culottée. "

- C'est vrai, lui dit le roi,

Je vais la remettre à l'endroit."

 

Le bon roi dagobert,

Fut mettre son bel habit vert.

Le grand Saint Eloi

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre habit paré,

Au coude est percé."

- C'est vrai, lui dit le roi,

Le tien est bon, prête-le-moi."

 

Le roi faisait des vers,

Mais il les faisait de travers.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Laissez aux oisons,

Faire des chansons."

- C'est vrai, lui dit le roi,

C'est toi qui les feras pour moi."

 

Le bon roi Dagobert,

Chassait dans la plaine d'Anvers.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre majesté,

Est bien essoufflée."

- C'est vrai, lui dit le roi,

Un lapin courait après moi."

 

Le bon roi Dagobert,

Avait un grand sabre de fer.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre Majesté,

Pourrait se blesser..."

- C'est vrai, lui dit le roi,

Qu'on me donne un sabre de bois."

 

Le bon roi Dagobert

Voulait s'embarquer sur la mer.

Le grand Saint Eloi,

Lui dit : "Oh ! mon roi !

Votre Majesté,

Se fera noyer."

- C'est vrai, lui dit le roi :

On pourra crier : Le roi boit !"

 

         

SAVEZ-VOUS PLANTER LES CLOUS ?

 

Savez-vous planter les clous,

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les clous,

A la mode de chez nous ?

 

On les plante avec le doigt,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le doigt,

A la mode de chez nous.

 

On les plante avec le coude,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le coude,

A la mode de chez nous.

 

On les plante avec le nez,

A la mode, à la mode,

On les plante avec le nez,

A la mode de chez nous.

 

         

ROULEZ, ROULEZ

 

Roulez, roulez,

Chemins de fer, roulez !

Comme ça marche,

Comme ça marche,

Roulez, roulez,

Chemins de fer, roulez !

Comme ça marche,

Regardez !

 

         

UNE SOURIS VERTE

 

Une souris verte,

Qui courait dans l'herbe,

Je l'attrape par la queue,

Je la montre à ces messieurs.

Ces messieurs me disent :

Trempez-la dans l'huile,

Trempez-la dans l'eau,

Ca fera un escargot,

Tout chaud !

Je la mets dans mon chapeau,

Elle me dit qu'il fait trop chaud,

Je la mets dans un tiroir,

Elle me dit qu'il fait trop noir,

Je la mets dans ma culotte,

Elle me fait trois petites crottes !!!

 

         

UN DEUX TROIS

 

Un, deux, trois,

Nous irons au bois.

Quatre, cinq, six,

Cueillir des cerises,

Sept, huit, neuf,

Dans mon panier neuf,

Dix, onze, douze,

Elles seront toutes rouges.

 

 

         

LA FAMILLE TORTUE

 

Jamais on a vu,

Jamais on ne verra,

La famille tortue,

Courir après les rats,

La papa tortue,

Et la maman tortue,

Et les enfants tortue,

Iront toujours au pas !

 

         

LE PETIT TRAIN

 

Le petit train s'en va dans la montagne,

Le petit train s'en va de bon matin,

Je le vois filer dans la montagne,

Je le vois filer de bon matin.

 

         

EN SORTANT DE L'ECOLE

 

En sortant de l'école,

Nous avons rencontré,

Un grand chemin de fer,

Qui nous a emmenés,

Tout autour de la terre,

Dans un wagon doré.

Au dessus de la mer,

Nous avons rencontré,

La lune et les étoiles,

Sur un bateau à voiles,

Partant pour le Japon,

Et les trois mousquetaires,

Des cinq doigts de la main,

Tournant la manivelle,

D'un petit sous-marin,

Plongeant au fond des mers,

Pour chercher des oursins.

Revenant sur la terre,

Nous avons rencontré,

Sur la voie de chemin de fer,

Une maison qui fuyait,

Fuyait tout autour de la terre,

Fuyait tout autour de la mer,

Fuyait devant l'hiver,

Qui voulait l'attraper.

Mais nous sur notre chemin de fer,

On s'est mis à rouler,

Rouler derrière l'hiver,

Et on l'a écrasé,

Et la maison s'est arrêtée,

Et le printemps nous a salués.

C'était lui le garde-barrière,

Et il nous a bien remerciés.

Alors on est revenu à pied,

A pied tout autour de la terre,

A pied tout autour de la mer,

Tout autour du soleil,

De la lune et des étoiles.

A pied à cheval en voiture,

Et en bateau à voiles,

Et toutes les fleurs de toute la terre,

Soudain se sont mises à pousser,

A tort et à travers.

 

Jacques Prévert

         

SAINT - NICOLAS

 

Les poupées font, font, font, font,

Une belle révérence.

(On fait une révérence).

 

Les poupées font, font, font, font,

Un p'tit tour sur les talons.

 

Saint - Nicolas m'a donné,

La, la, la, la, laire,

Saint - Nicolas m'a donné,

Une poupée articulée.

 

Les poupées font, font, font, font,

Une jolie petite danse.

(On talonne pied droit, et pied gauche).

 

Les poupées font, font, font, font,

Un petit tour sur les talons.

 

Saint - Nicolas m'a donné,

La, la, la, la, laire,

Saint - Nicolas m'a donné,

Une poupée articulée.

 

Les poupées font, font, font, font,

De petits sauts en cadence.

(On sautille sur place).

 

Les poupées font, font, font, font,

Un petit tour sur les talons.

 

Saint - Nicolas m'a donné,

La, la, la, la, laire,

Saint - Nicolas m'a donné,

Une poupée articulée.

 

Les poupées font, font, font, font,

De petits pas sur les pointes.

(On fait des petits pas sur les pointes vers le centre,

puis en arrière.)

Les poupées font, font, font, font,

Un petit tour sur les talons.

 

Saint - Nicolas m'a donné,

La, la, la, la, laire,

Saint - Nicolas m'a donné,

Une poupée articulée.

 

Les poupées font, font, font, font,

Sage et gentille, un gros dodo.

(On chante tout doucement en se balançant).

 

Les poupées font, font, font, font,

Un dodo dans leur berceau.

(On se met doucement par terre, pour s'endormir).

 

         

LE ROI A FAIT BATTRE

TAMBOUR

 

                                       

Le roi a fait battre tambour,

Pour voir toutes ses dames,

Et la premières qu'il a vue,

Lui a ravi son âme.

 

Marquis dis moi la connais-tu ?

Qui est cette jolie dame ?

Le marquis lui a répondu,

Sire roi, c'est ma femme.

 

Marquis, tu es plus heureux que moi,

D'avoir femme si belle,

Si tu voulais me la donner,

Je me chargerais d'elle.

 

Sire, si vous n'étiez le roi,

J'en tirerais vengeance,

Mais puisque vous êtes le roi,

A votre obéissance.

 

Marquis ne se fâche donc pas,

T'auras ta récompense,

Je te ferai dans mes armées,

Beau maréchal de France.

 

         


Mardi 23 Juillet 2019


Accueil | Actualités | Anniversaire | Bébé | Bricolages | Coloriages | Comptines | Ecole | Enseignants | Fêtes | Histoires | Jeux | Jouets | Lectures | Maternelles | Parents | Paroles de chansons | Recettes de cuisine | Photos | Forum

0-5ans.com © 2005